L’Épiphanie en Espagne, les fêtes continuent !

En Espagne, si on fête le Réveillon le 24 décembre, c’est l’Épiphanie qui ressemble le plus au Noël tel qu’on le connait. Le cycle des fêtes de fin d’année se termine ainsi non pas le 1er mais le 6 janvier, qui est férié dans tout le pays. S’il vous reste encore un peu de place et d’énergie pour célébrer l’arrivée des Rois Mages selon la tradition espagnole, voici la recette !

Les Rois Mages, les stars des enfants

Balthazar, Gaspard et Melchior occupent une place importante dans la tradition et l’imaginaire des enfants Espagnols. En effet, ce sont eux qui reçoivent les lettres de souhaits et apportent les cadeaux ! Selon la tradition, il faut donc patienter jusqu’à l’arrivée des Rois Mages le 6 janvier pour échanger les cadeaux.

Si le Père Noël commence à passer chez quelques familles le 25 décembre et à apparaître dans les centres commerciaux, ce sont les Rois Mages qui restent les protagonistes. Pour célébrer leur venue, les villes d’Espagne organisent chaque année le 5 janvier un défilé appelé la Cabalgata de los Reyes Magos. Ce grand cortège est un véritable spectacle pour les grands et les petits. Les mieux situés auront même l’opportunité d’attrapper au vol les bonbons lancés depuis les chars !

Calbagata de los Reyes Magos

La galette des rois espagnole : el Roscón de Reyes

Côté gastronomie, il existe un équivalent de notre galette des rois qui se déguste le Jour des Rois, le 6 janvier (même si on sait tous qu’on en mange tout le mois de janvier :p). Pas de frangipane cependant, le Roscón de Reyes traditionnel est un gâteau (entre le pain et la brioche) en forme de couronne avec des fruits confits et morceaux de sucre.

On trouve bien sûr des variantes : sans fruits confits, avec de la crème au mileur, avec des pépites de chocolat etc. Toutes les boulangeries ou presque en proposent à l’approche de janvier, mais si vous cherchez une valeur sure, vous pouvez consulter cette sélection des meilleurs Roscones de Reyes du magazine Time Out.

Roscón de Reyes

Pourquoi fête-t-on davantage l’Épiphanie en Espagne ?

Précisons tout d’abord que si Noël est une fête aussi très attendue en Espagne, c’est surtout par son côté religieux. On prépare la crêche, on illumine les rues et on célèbre en famille la naissance du Messie autour d’un repas un peu plus copieux que d’habitude, mais sans les montagnes de cadeaux ni autant de frénésie qu’en France. Pour cela, il faut attendre les 5 et 6 janvier.

Revenons-en donc aux origines de l’Épiphanie. Dans la religion chrétienne, cette fête célèbre la venue du Messie ainsi que les trois Rois Mages. Ceux-ci ayant appris la naissance de Jésus, ils se sont rendus à Bethléem, guidés par une étoile, pour lui apporter de l’or, de la myrrhe et de l’encens comme présents. À l’instar des Rois Mages à Jésus, les Espagnols offrent des cadeaux à leurs enfants (et à leurs proches) le 6 janvier. Ce qui fait sens finalement! Vous ne trouvez pas?

Crédit images : esmadrid.com

Nous vous suggérons également...