La loterie de Noël en Espagne

Plus qu’une tradition, la loterie de Noël est en Espagne une religion qui réunit tous les ans ses fidèles le 22 décembre pour sa grand-messe. Si jusqu’à présent vous avez réussi à éviter la longue file d’attente devant la loterie Doña Manolita à Madrid, les nombreux petits stands de revente aux abords de la Puerta del Sol et les collègues ou voisins qui essaient de vous vendre des tickets, le 22 décembre, date du tirage, vous ne pourrez plus y échapper, à moins de vous cloîtrer chez vous en ermite.

L’engouement que suscite dans toute l’Espagne le « Sorteo Extraordinario de Navidad » (tirage extraordinaire de Noël) est difficilement comparable à tout autre phénomène connu en France. Focus sur cette tradition incontournable.

1/ Comment ça se passe ?

Il s’agit d’une loterie organisée tous les ans, le 22 décembre, par l’État, plus précisément par le département en charge des jeux (« Loterías y Apuestas del Estado »). Le principe est relativement simple. 100 000 numéros (du 0 au 99 999) sont mis en jeu. Chaque numéro est imprimé plusieurs fois et porte ainsi un numéro de série. Ainsi, 195 séries ont été émises en 2011. Pour la vente, chaque numéro de série est divisé en dix participations d’un montant de 20 euros chacune. Les tickets que l’on achète sont ainsi appelés « décimo » (un dixième), dans la mesure où ils représentent un dixième d’un billet.

Et voilà à quoi ressemble un ticket de loterie

Et voilà à quoi ressemble un ticket de loterie !

Lors du tirage, les 100 000 boules sur lesquelles sont gravés les numéros sont placées dans une première sphère, tandis que les boules avec le montant des prix (1 807 boules depuis 2011), qui vont de 20 à 400 000 euros par décimo, sont placées dans une seconde sphère. Les mains innocentes procédant au tirage sont celles des enfants de l’école San Ildefonso qui tirent simultanément une boule de chaque sphère et annoncent le numéro et le prix pour ce numéro, le tout en chantant. Le tirage est diffusé et commenté en direct sur pratiquement toutes les chaînes de télévision et de radio.

Les tickets sont vendus dans les bureaux de loterie (« administración de lotería ») disséminés en grand nombre dans Madrid. Il existe également des revendeurs (comme ceux que l’on trouve à la Puerta del Sol) monnayant des billets pour une valeur supérieure à la valeur nominale du ticket. Cela permet de trouver plus facilement certains numéros très recherchés (terminés en 13, par exemple) ou bien d’acheter des tickets provenant des bureaux les plus réputés (comme le Doña Manolita à Madrid) censés être plus prospères, sans besoin de patienter à l’interminable file d’attente.

2/ Quelques chiffres qui vous donneront le tournis

Il s’agit de la plus ancienne loterie en Espagne. Le premier tirage a eu lieu en 1812 et s’est depuis déroulé tous les ans de façon ininterrompue (y compris pendant la guerre civile). Les tickets sont vendus dès le mois de juillet, ce qui en fait la loterie avec la plus grande période de vente.

La valeur faciale du total des tickets imprimés est de 3,3 milliards d’euros. Environ 70% de ce montant est redistribué dans les prix, soit 2,3 milliards d’euros. Le reste, après rémunération des bureaux de vente, va au Trésor public.

22 667 800 tickets sont gagnants chaque année. Le premier prix est de 400 000 euros par ticket (décimo), puis 125 000 pour le second, 50 000 pour le troisième, 20 000 pour les deux quatrièmes prix et 6 000 euros pour les huit cinquièmes prix. En outre, 1 794 numéros sont primés de 100 euros chacun. Il existe également des prix spéciaux pour les numéros approchant ou ayant des terminaisons similaires aux numéros des trois premiers prix. Tous les numéros ayant le même chiffre final que le premier prix sont primés de 20 euros. Le lendemain du tirage, tous les journaux publient la liste des numéros gagnants, également disponibles sur le site officiel des Loterías y Apuestas del Estado.

Le chiffre 5 est la terminaison du numéro gagnant la plus primée dans l’histoire du tirage (32 fois). Le numéro 1 est la terminaison la moins primée (8 fois). Le 15 640 et le 20 297 sont les deux seuls numéros qui ont gagné le premier prix à deux reprises. La terminaison 13 fait partie de celles qui n’ont jamais été dans le numéro gagnant. La probabilité de gagner le premier prix est de 0,001 % et la possibilité de gagner quelque chose est de 5,68 %.

Attendu au même titre que les dernières publicités de l’année ou de la campagne d’une fameuse marque de cava, le spot publicitaire pour le « Sorteo de Navidad » compte parmi les classiques du genre et suscite lui aussi un certain engouement. Les plus anciens d’entre nous se souviennent encore des annonces des années 1998 à 2005, dont le personnage principal fut populairement surnommé « el calvo de la lotería » et représentait l’esprit de Noël. Le spot de cette année met en scène un personnage d’animation pour la première fois de l’histoire de cette loterie.

Que vous décidiez ou non d’acheter un ticket, laissez-vous emporter par l’ambiance qui règnera le 22 décembre, votre expérience en Espagne n’en sera que plus complète. ¡Qué la suerte te acompañe!

Nous vous suggérons également...