Erasmus : les indispensables

Fraîchement arrivés pour un échange Erasmus à Madrid, vous vous demandez si la capitale espagnole est à la hauteur de sa réputation pour ce qui est des fiestas, sorties et autres activités. Rassurez-vous dès maintenant, la réponse est oui ! Nous vous avons d’ailleurs concocté un petit guide des incontournables pour un séjour Erasmus madrilène en bonne et due forme. Il y en a pour tous les goûts et les budgets !

Où faire la fête ?

Vous constaterez assez rapidement que Madrid ne dort jamais et que la vie nocturne du centre-ville bat constamment son plein. Cependant, même s’il est possible de faire la fête n’importe quel jour de la semaine, les Erasmus sont le plus souvent mis à l’honneur le jeudi.

Voici notre sélection pour une soirée animée :

  • Discothèque Joy Eslava, pour une ambiance électro commerciale en plein centre-ville.
    Calle del Arenal, n° 11
    Ouverte tous les jours de minuit à 5 h 30, et les vendredis et samedis de minuit à 6 heures.

  • Chupitería Cherokee, pour des « chupitos » en tous genres au prix d’un euro près du métro Tribunal. Le petit local situé au sous-sol et la décoration boisée et décalée de ce bar contribuent à l’ambiance universitaire et chaleureuse des lieux.
    Calle Larra, n° 15
    Ouvert du mercredi au samedi de 22 heures à 3 heures.

Teatro Kapital

Image de http://kedin.es/

  • Discothèque Kapital, ancien théâtre devenu la plus grande boîte de nuit de Madrid, elle est composée de 7 niveaux à thèmes (hip-hop, électro, latino…) et d’un ascenseur !
    Calle de Atocha, n° 125
    Ouverte du jeudi au samedi de minuit à 6 heures.

  • Bar-discothèque La Chocita Sueca, alternative économique aux grandes boîtes de nuit pour les amoureux de musiques espagnoles et latines commerciales.
    Calle de Luchana, n° 6
    Ouvert du jeudi au samedi jusqu’à 6 heures.

 

Que boire et que manger ?

À Madrid et dans le reste de l’Espagne, il existe des traditions à côté desquelles il sera difficile de passer… et nous sommes certains que vous allez les adorer !

Tout d’abord, parlons des fameuses tapas. Elles se déclinent sous toutes les formes et pour tous les goûts : jambon, crevette, salade, fromage, avec ou sans pain… Il suffit de faire votre choix !

Pour accompagner vos tapas (ça donne soif tout ça !), la boisson la plus communément admise est la « cerveza » (« bière » en français) qui, bonne nouvelle, est souvent moins chère que l’eau ! Deux alternatives envisageables pour ceux qui n’affectionnent pas la bière sont la célèbre sangria et le tinto de verano (du vin rouge mélangé à de la limonade). Même ceux qui n’aiment pas le vin peuvent s’y risquer, je parle en connaissance de cause :p

 

Où manger et prendre un verre ?

Autres points forts de Madrid : sa gastronomie et la diversité des bars et restaurants qu’elle propose. Impossible de passer à côté d’une « caña con tapas » ainsi que des établissements suivants :

  • El Museo del Jamón, véritable temple du jambon où l’on déguste, assis ou debout, une « ración » ou un « bocadillo ».

  • El Tigre, pour des tapas gratuites à volonté en commandant certaines boissons. Remarquez les têtes de sangliers accrochées aux murs, les tonneaux faisant office de tables et l’ambiance internationale !

  • 100 Montaditos, grand classique de la restauration dont la renommée n’est plus à faire. Il vous sera difficile de passer à côté car il y en a partout ! Le concept : une carte de 100 petits sandwichs et une pinte de bière à 1,50 euro.

100-montaditos

  • Lateral, chaîne de restaurants de tapas finement décorés et à l’ambiance raffinée. Nous vous recommandons la « degustación de pinchos » et le crumble en dessert, si vous avez encore de la place.

 

Et pourquoi ne pas visiter les alentours ?

Une fois que vous aurez parcouru les essentiels de Madrid, sachez que ses alentours sont également de petites merveilles qui valent la peine d’être visitées :

  • Toledo : ville médiévale située au sommet d’une montagne, elle regorge de monuments historiques tels que la Cathédrale, la Citadelle et l’Alcazár.

Comment s’y rendre ?

– En train depuis Atocha, 20,30 euros l’aller-retour pour un voyage de 20 minutes. Il est conseillé de réserver ses billets sur le site officiel de la Renfe.
– En bus Alsa depuis El Intercambiador de la Plaza Elíptica, 9,75 euros l’aller-retour pour un voyage d’une cinquantaine de minutes. Vous pouvez acheter vos billets directement à la station, au 3ème étage, au stand Alsa ou en ligne sur le site d’Alsa.

  • Segovia : ville riche en art et en architecture, elle fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO. Ne passez pas à côté de ses murailles, de l’Acazár et également de son aqueduc datant de l’époque romaine.

Segovia

Image de http://www.spain.info/

Comment s’y rendre ?

– En train depuis Chamartín, environ 23 euros l’aller-retour pour un voyage de 30 minutes. Il est conseillé de réserver ses billets sur le site officiel de la Renfe.
– En bus depuis El Intercambiador de Moncloa, 15,90 euros l’aller-retour. Vous pouvez acquérir les billets en ligne via la page web de La Sepulvedana.

  • Alcalá de Henares : ville reconnue pour ses tapas exquises et bon marché, elle est aussi riche en monuments culturels et historiques tels que la Casa de Cervantes, l’Université historique et le Palais Laredo.

Comment s’y rendre ?

– En Cercanías, lignes C2 et C7 depuis Chamartín, Nuevos Ministerios, Recoletos et Atocha pour un voyage aller de 30 minutes au prix de 3,40 euros.
– En bus depuis El Intercambiador de Avenida de América, ligne 223, 3,60 euros l’aller, pour un voyage de 40 minutes (vous pouvez acheter les billets dans le bus).
– Accessible avec l’abono joven.

  • San Lorenzo del Escorial, réputé pour son immense monastère.

Comment s’y rendre ?

– En Cercanías, ligne C8 depuis Chamartín, Nuevos Ministerios, Recoletos et Atocha jusqu’au terminus El Escorial, pour un voyage aller d’environ une heure au prix de 4,05 euros. Le train vous dépose à environ 15 minutes à pied du monastère (attention, le chemin est en côte !). Vous disposez sinon d’un autobus urbain pour effectuer le trajet.
– En bus depuis El Intercambiador de Moncloa, lignes 661 et 664, 4,20 euros l’aller, pour un trajet d’environ une heure (vous pouvez acheter les billets dans le bus).
– Accessible avec l’abono joven.

¡¡Divertíos!!

Nous vous suggérons également...