Top 8 des pires reprises de chansons françaises en espagnol

La variété française a toujours inspiré de nombreux artistes internationaux, pour le meilleur… et parfois, pour le pire. Voici donc le top 8 des pires reprises de chansons françaises par des artistes hispanophones.

N° 8 – Très appréciées en Espagne, les chansons d’Édith Piaf ont fait l’objet de nombreuses reprises. Pour notre classement, la version du chant Non, je ne regrette rien interprétée par l’artiste espagnol Raphael a retenu notre attention.

 

N° 7 – Le téléphone pleure de Claude François a quant à elle été reprise par le chanteur péruvien Jose Carlos :

 

N° 6 – Comme d’habitude de Claude François est la troisième chanson la plus déclinée au monde. Souvent attribuée à Frank Sinatra (My Way), c’est pourtant bien la complainte française qui est la version originale. À cet égard, le groupe argentin Infierno 18 et leur interprétation rock rebelle (revendiquant le droit à mener sa vie « à sa façon ») exaspéreront plus d’un fan de Cloclo.

 

N° 5 – À l’occasion de la seconde demi-finale de l’Eurovision 2009, Nena Daconte interprète Poupée de Cire, poupée de son de France Gall. Certes, elle n’a pas gagné le concours, mais elle mérite la cinquième position de notre classement.

 

N° 4 – La poupée qui fait non de Michel Polnareff a également fait l’objet d’une reprise en 1966 par le groupe espagnol Los Lord’s sous le titre La muñeca que hace no :

 

N° 3 – Désormais partie intégrante de la culture française, la chanson Voyage Voyage de Desireless reprise par le groupe mexicain Magneto (Vuela Vuela) vaut la peine d’être entendue une fois. Tout y est : la chanson, le style et même la chorégraphie !

 

N° 2 – Rares sont ceux à ne pas connaître l’interprétation par Shakira de la balade Je l’aime à mourir de Francis Cabrel, plutôt fidèle à la version originale, contrairement au numéro 2 de notre classement. Voici donc la reprise pop rock des chanteurs Jarabe de Palo et Alejandro Sanz :

 

N° 1 – Voyage Voyage, encore… Nous vous invitons à découvrir la reprise originale du groupe de rock humoristique Los Gandules. Traduite par Bayas Bayas (soit « Des baies, des baies » en français, sans commentaire), la chansonnette raconte l’histoire d’un ourson en quête de mangeaille qui jette son dévolu sur des baies. Un régal !

 

Nous terminons sur cette note comique et vous laissons apprécier chacune de ces reprises…

Ce top est également disponible sous forme de playlist sur notre chaîne Youtube.

Cet article reflète bien sûr un avis subjectif se basant davantage sur la différence entre les versions que sur les interprétations elles-mêmes.

Nous vous suggérons également...