Se loger en colocation à Madrid

Bien que théoriquement plus simple que la recherche d’appartement ou de studio, la quête d’une chambre en colocation s’apparente de plus en plus au parcours du combattant depuis quelques années à Madrid. La capitale Espagnole attire en effet de plus en plus d’étudiants pour un nombre de logements ou de chambres quasi stable. Nous vous rassurons cependant, les démarches sont généralement simples pour peu que l’on sache où chercher, la pratique étant beaucoup plus répandue qu’en France.  Nous vous indiquons ci-dessous comment et où effectuer vos recherches ainsi que quelques éléments à prendre en considération avant votre installation.

Les petites annonces

À Madrid, il n’est généralement pas nécessaire de faire appel à une agence pour trouver une colocation. Les annonces de particuliers sont en effet suffisamment nombreuses, sans compter que les agences s’occupent peu des colocations.

Ainsi, nous vous recommandons de jeter un œil aux sites spécialisés ci-dessous* (classés par ordre de préférence personnelle) :

– Idealista
– Fotocasa
– Vibbo (sélectionner « En alquiler » puis « Pisos compartidos »)
– Easypiso

Bien sûr, il en existe d’autres, tels que Pisocompartido ou bien le groupe Facebook Busco piso en Madrid.

*Pour ce type de plateformes, nous vous conseillons de faire attention aux potentielles arnaques et fausses annonces. Si le propriétaire affirme vivre à l’étranger et vous demande une somme d’argent en tant que garantie avant même d’avoir visité l’appart, fuyez !).

Il existe maintenant de nouveaux services proposant notamment la réservation en ligne pour ceux qui ne pourraient pas visiter l’appartement et souhaitent partir en étant sûr d’avoir un logement une fois sur place :

Uniplaces est spécialisé dans les logements pour étudiants.
Spotahome propose des visites virtuelles et son service est disponible en français.

Sachez enfin qu’il n’est pas nécessaire d’entamer vos recherches trop tôt, les annonces étant généralement postées au dernier moment. Vous ne serez pas pris au dépourvu en commençant à regarder les publications un mois avant votre départ.

Le prix et les types de colocs

Dans la capitale Espagnole, il y en a pour tous les goûts et pour tous les budgets ! Selon le quartier, le prix de location d’une chambre peut varier de 250 à 650 euros par mois, charges non incluses. Les charges s’élèvent à environ 50 euros par mois et il existe également des logements loués à plus de 700 euros.

Les critères pris en compte dans le prix sont globalement :

– La situation géographique : proximité avec le centre, type de quartier, communication avec les transports, etc.
– Le type d’appartement/de chambre : neuf, réformé ou ancien,lit double, superficie, intérieur ou extérieur*.
– Le type d’immeuble : neuf ou ancien, avec ou sans concierge, avec ou sans ascenseur.

*Les appartements (ou chambres) dits « intérieurs » sont des logements donnant sur une cour intérieure commune, accessible ou non en fonction des immeubles. Selon la taille de la cour et la hauteur de l’étage, la chambre peut perdre en luminosité et être assez bruyante (et parfumée à l’odeur du menu de votre voisin). L’avantage de ce type de résidence reste son prix, habituellement en-dessous du marché. Le mieux est encore de visiter pour se faire une idée. En ce qui me concerne, j’ai eu l’agréable surprise de découvrir un appartement intérieur calme et lumineux, car il était situé au dernier étage et que la cour était assez grande.

Enfin, il est vivement déconseillé de payer à l’avance sans avoir vu le logement afin d’éviter les mauvaises surprises et les éventuelles arnaques (sauf via les plateformes spécialisées mentionnées). Il est préférable de séjourner à l’hôtel ou en auberge de jeunesse en attendant de trouver l’appartement qui vous convienne. Avant d’arriver ou une fois sur place, vous pourrez facilement prendre rendez-vous pour des visites.

Informations complémentaires

  • Critères vs réalité du marché

À mon arrivée sur place, je méconnaissais le marché immobilier madrilène, si bien que j’ai perdu beaucoup de temps à visiter tout ce que je trouvais. Pour vous épargner cela, je vous conseille d’établir une liste de critères et de la confronter à la réalité du marché, avant d’éventuellement la réajuster.

Voici une proposition de critères non exhaustive :
– Le nombre de colocataires (il existe des colocations de deux à vingt personnes) ;
– Le type de colocataires (internationaux, étudiants, professionnels…) ;
– Le type de quartier (proche du lieu d’études/de travail ou du centre, dynamique ou calme…) ;
– Le budget.

Il sera par exemple difficile de trouver un appartement neuf, extérieur, plein centre et avec un seul colocataire pour 300 euros.

  • Contrats de location et cautions

Notez qu’en Espagne, les contrats de location (surtout en colocation) ne se font pas systématiquement. Rassurez-vous, cela n’a rien d’illégal ! Si vous souhaitez signer un contrat, signalez-le lors de la prise de contact.

Quant au paiement de la caution, surtout si vous passez directement par le propriétaire, il s’effectue souvent en liquide. N’ayez pas peur, cela ne veut pas dire qu’il s’agit d’une arnaque, c’est juste une pratique encore très courante. Exigez tout de même un reçu du paiement (on veut bien être gentil, mais il y a des limites).

Enfin, nous vous invitons à consulter les informations disponibles sur les transports de Madrid afin d’optimiser vos recherches selon votre lieu d’études/de travail.

Bonne recherche et bienvenue à Madrid 🙂

Nous vous suggérons également...